Bien installé au festival Ecaussystème à Gignac, nous sommes rejoints dans notre camping-car par Ibrahim Maalouf.

Quand nos amis du Parisien ont lancé leur tournée d’été, le trompettiste a aussitôt accepté de jouer dans notre camping-car. « J’adore ce genre d’endroits, a-t-il avoué en grimpant hier soir dans le salon avec son guitariste, François Delporte. Et c’est super quand c’est bien préparé. »


Comme nous, Ibrahim Maalouf passe l’été sur les routes. « C’est ça, mon métier de musicien : être sur scène et faire un maximum de concerts », sourit-il. 

 

Créer de la musique et être en tournée quasi permanente, c’est compatible ?


Comme il le confie à nos partenaires du Parisien :

« C’est même en tournée que je crée le plus et le mieux, avoue-t-il. Les tournées génèrent beaucoup de musique, de projets. En ce moment, je dois en avoir une trentaine… »

Hier soir, il a invité sur scène ses amis de Tryo à jouer leur « Printemps arabe », qui se produisait juste après.

Toujours avec cette philosophie du métissage et du partage.
Comme lorsqu’il interprète, en toute intimité, avec son guitariste, François Delporte, ils ont joué « Lily Will Soon Be a Woman », un bel instrumental composé pour sa fille.


Le live du camping car : Ibrahim Maalouf fait… par leparisien

 

 

Laisser un commentaire